mardi 13 janvier 2015

Le Livre de Perle

Bonjour !

Après une longue pause, je vais vous parler de mon coup de cœur de l'année des livre de Virgule : le nouveau Timothée de Fombelle, Le Livre de Perle !






Le Livre de Perle commence comme un conte, avec une jeune fille folle d'amour, Oliå, et un garçon disparu, Iliån. Dans une ambiance étrange, on découvre que cette jeune fille était une fée et que le garçon est parti au loin... Malgré un début assez inattendu de la part de Timothée de Fombelle, on se laisse volontiers emporter par son écriture, avec cette mystérieuse jeune fille.


"Quand elle arriva aux premiers rochers, la lune plongea dans la mer, ne laissant que des traînées phosphorescentes sur sa chemise volée. [...] Pour tant de voiliers passés au large avant elle, cette lumière avait été un espoir. [...] Mais comme tous ces navires, elle y trouva le naufrage."


La seconde partie du Livre de Perle commence de nos jours par un jeune garçon perdu dans une forêt, jusqu'à ce qu'il trouve une maison habitée par un drôle de personnage, qui va l'héberger. Mais ce vieil homme garde bien des secrets... Pourquoi a-t-il un mur entier tapissé de valises de toutes tailles et de toutes couleurs ? Pourquoi refuse-t-il de répondre aux questions qu'on lui pose ? 
Comme pour ma chronique de Tant que nous sommes vivants, j'en ai dit beaucoup trop, par rapport au résumé du livre ! 



Ce que j'ai pensé du Livre de Perle au début de ma lecture : 
Le début est assez étrange. On a l'impression d'arriver dans l'histoire alors qu'elle a déjà commencé. De plus, les réponses viennent assez tard dans le récit, ce qui incite bien sûr à continuer la lecture. Néanmoins, dès les premières phrases, j'ai tout de suite retrouvé le style de Timothée de Fombelle, avec ses phrases courtes, son souci du vocabulaire et ses émotions à fleur de peau. De plus, le début a un petit côté qui rappelle "Le Grand Meaulnes" avec sa demeure pleine de secrets perdue au fond des bois...



Ce que j'ai pensé de la fin du Livre de Perle : 
Je trouve la fin est très belle, très émouvante aussi. Elle laisse une certaine liberté au lecteur, qui peut imaginer les retrouvailles entre Iliån et Oliå, mais elle clôt aussi véritablement leur histoire. C'est une fin à la Timothée de Fombelle, un fin qui évoque le futur, mais qui en dit suffisamment. 



"Parfois, en écrivant, je voyais les lignes comme un chemin qui serpentait de page en page et reconduirait Iliån et Oliå chez eux. Plus j'avançais, plus leur petite lanterne s'éloignait dans l'encre couleur de nuit. Je me rappelais qu'au dernier mot ils ne seraient peut-être plus là. [...] Je ne savais plus si je devais sourire ou pleurer de les imaginer pour toujours ensemble et loin de moi.



La narration alterne entre la troisième et la première personne, raconté par ce jeune garçon dont on ne connaîtra jamais le prénom. L'auteur ne perd pas le fil de son histoire, ce qui rend la narration fluide et agréable à lire.


Les personnages sont tous assez énigmatiques, mais néanmoins attachants. (Mention spéciale à M. et Mme Perle.) Avec des caractères très marqués, ils restent dans leur cadre et il est plutôt aisé de deviner leurs réactions.



Pour terminer, je dirais que Le Livre de Perle est un magnifique roman d'amour, d'amitié, de découvertes et d'ouverture. La poésie est également très présente dans la narration. Timothée de Fombelle livre de nouveau un très beau livre, tendre et émouvant.



Voilà, j'espère que cette chronique vous aura donné envie de lire ce livre. A bientôt !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour ,Merci de commenter , modérez vos propres propos , après tout ici c'est un blogs d'auto-didactes et d'auto-apprenants etc...bref courtoisie et auto-discipline y sont appréciées :-)