vendredi 31 janvier 2014

Une planète dans la tête

Bonjour !

Après presque deux mois d'absence sur le blog, je me remets à mes critiques ! Mes critiques pour Virgule sont parties, mais je vais vous faire des versions un peu plus longues et des résumés. Aujourd'hui je vous présente le livre de l'auteure britannique Sally Gardner : Une planète dans la tête. (Titre original : Maggot Moon.)






Ayant lu une critique de ce livre sur le blog de Nathan, j'ai été agréablement surprise de découvrir "Une planète dans la tête" parmi les livres de Virgule ! Je me suis donc mise à le lire ruée dessus et je l'ai fini avant même de regarder vraiment les autres livres ! 

Le héros de cette histoire, Standish, est dyslexique et vit dans un monde totalitaire. Dans ce monde étrange, il est sans cesse rabaissé à cause de ses différences. La "Zone 7", la zone des impurs, où il vit avec son grand-père, est surveillé jour et nuit. Un jour, une famille emménage à côté de chez eux. L'événement n'est pas commun et très vite, Standish se lit d'amitié avec son nouveau voisin, Hector. Hector est insoumis, à l'école, il répond au professeur et protège Standish des agressions constantes qu'il subit. Pour sortir de leur quotidien, ils se réfugient dans le monde imaginaire qu'ils ont inventés : la planète Juniper, où "le soleil brille en Technicolor." Mais la famille d'Hector disparaît soudain sans laisser de traces. Standish perd son seul ami et se demande qu'est-ce qui a bien pu arriver. Hector serait-il parti chercher leur ballon de foot de l'autre côté du mur ? Qui est l'homme de la lune et que cache-t-il comme secrets ?

Les questions augmentent au fur et à mesure de l'histoire, mais les réponses ne viennent qu'à la toute fin. Ce livre très "coup de poing" m'a totalement surprise. Tandis que je progressait dans l'histoire, je ne pouvais s'empêcher d'être aux aguets, d'attendre avec un peu de tension ce qui allait arriver à Standish. Une planète dans la tête est un très bon livre dont le suspense m'a tenu en haleine jusqu'à la dernière page. L'auteure a parfaitement su retranscrire l'évolution de la pensée de Standish. L'amitié entre Standish et Hector est très émouvante.
L'intrigue est rondement menée, tant qu'on n'a pas lu le récit, on n'imagine pas que ça concerne autant les personnages. L'auteure prend parfois un peu trop son temps, en dévoilant des aspects importants un peu tard dans le récit (du moins à mon goût.)
Malgré une écriture assez froide qui met un peu de côté les émotions, l'auteure arrive à nous entraîner dans l'histoire. Mais Standish n'exprime pas souvent ce qu'il ressent, ce qui rend parfois l'écriture et le personnage plus distants.
Les personnages ont tous une place précise dans l'histoire, qu'il ne quitte quasiment pas, sauf quelques exceptions. On connait leur caractère et on se doute facilement ce qui va leur arriver niveau "cœur".

Pour conclure cette article, je dirais qu'Une planète dans la tête est un très beau récit, qui m'a vraiment entraînée. 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, la prochaine fois, je vous présenterai les 5 nouveaux livres de Virgule, qui sont arrivé hier ! 

2 commentaires:

  1. Merci pour cette critique de livre que je montrerai à ma fille, grande dévoreuse de livres elle aussi!
    À partir de quel âge, vu le sujet et son éventuelle dureté, penses-tu qu'il soit possible de le lire?
    Qu'est-ce que "Virgules"?
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  2. Sabrina, merci pour ce commentaire !
    Virgule est un magazine qui parle de littérature et de français.

    http://uncoindeterrelibredecole.blogspot.fr/2013/11/les-livres-de-virgule-ou-lutilite-dune.html

    Je pense qu'on peut lire Une planète dans la tête environ vers 11 ans (mais mon avis n'est peut-être pas très juste... )

    RépondreSupprimer

Bonjour ,Merci de commenter , modérez vos propres propos , après tout ici c'est un blogs d'auto-didactes et d'auto-apprenants etc...bref courtoisie et auto-discipline y sont appréciées :-)