vendredi 18 octobre 2013

L'extraordinaire de nos vies...:

Chère Vivienn ,

J'ai trouvé ce texte il y a peu.
Il a beaucoup résonné en moi. Depuis notre retour des Cévennes lumineuses , et emplies pour moi de sens, d'histoire reliée à ce qui fait qui je suis en partie, de chaleur(s) humaine et en température, enfin je m'égare là je t'en reparlerai de toutes façons des Cévennes, parce que donc, depuis notre retour ,parfois je sens une sorte d'appel en moi...Enfin, n'exagérons rien !.

Plutôt un manque de cela ,tu vois ?




(UP : Précision , ce texte date d'avant la vie en Cévennes et malgré sa forme épistolaire , s'adresse à vous toutes , tous , lecteurs , lectrices en fait à chacune de vous , voilà simplement....)  :-)

Auquel je ne suis pas  habituée .
Tu vois, je ne me sens tellement pas à ma place dans ce lieu de terre actuel , que malgré moi , je maugrée un peu intérieurement il me semble.

Alors que pourtant Jeune Fille du temps va bien (très bien même !) , que l'amouroux et moi sommes sortis ( I hope so)  des épreuves du passé , et sentons notre Amour plus  fort,il y a des comportements, des odeurs , qui me font un tel effet de presque dégoût ici que je sens que je dois me tourner en moi ,non  pas vers  l'égo, mais vers un souffle qui anime et relativise cette sensation.


Le voici, donc:
"L’extraordinaire :

C’est croire quand tout le monde doute ;

C’est être de bonne humeur quand tout est ennuyeux et difficile ;

C’est être souriant, gai et poli quand tout le monde est grognon ;

C’est voir le beau malgré le médiocre et le laid ;

C’est être content de ce qui nous reste au lieu de pleurer ce qui est perdu ;

C’est aimer dans un milieu hostile ;

C’est vibrer dans un milieu amorphe ;

C’est servir d’appui au lieu de chercher à s’appuyer ;

C’est consoler au lieu de se prendre en pitié ;

C’est espérer quand tous se découragent."


Il me parle bien, du coup les choses m'amusent (moi surtout) ,et je trouve inspirantes certaines pistes telles que "

"C’est aimer dans un milieu hostile ;

C’est vibrer dans un milieu amorphe ;

C’est servir d’appui au lieu de chercher à s’appuyer ;

C’est consoler au lieu de se prendre en pitié ;

C’est espérer quand tous se découragent."


Vibrer , aimer malgré tout, sourire, consoler, et espérer , voilà qui doit te parler aussi , puisqu'aussi bien , cela doit parler à chaque être humain , en final ,une fois la couche de cire sociale, éducative, celle des cartes de visite et des CV a fondu pour laisser apparaitre l'être lui-même avec ses singularités.

Alors je me suis prise à sourire encore , sans y penser , à espérer sans raisonner , à sentir la vibration de Vie se mettre à frémir à nouveau comme là -haut sur l'Aigoual les vents dans la végétation, à aimer ça ,oui ,même n'importe qui tiens ou presque, et à consoler même un ami déjà lui en Cévennes ...  ^_^ 

Je sentais bien que l'extraordinaire de nos vies n'était pas loin, et que le "break" forcé de mon association, tu sais ," les Ateliers l'EnVol" devrait aussi avoir du bon....
De fait , cela me permet de repenser à ce que j'ai vraiment d'y proposer , tu vois , pas seulement de répondre à des demandes des gens, non... ;-)

Jeune fille du Temps a vu avec moi sa nouvelle organisation, et sincèrement, je suis émerveillée et heureuse de la voir si épanouie et je suis surprise de ses choix , ce qui me fait sourire.Je t'en reparlerai plus en détails ,une autre fois.

Sache qu'elle va fort bien, quoiqu'il en soit !

J'avais , tu t'en souviendras peut-être, créé il y a quelques années des petits livres home made , pour de jeunes enfants, que j'avais offert.

J'avais tout inventé :Histoire ,et illustrations et puis ils étaient uniques et j'ai décidé de m'y remettre ainsi qu'à mes collages et peintures/collages.J'ai peint deux tableaux -Collages , un petit début , tu vois....

Je verrai ensuite si j'en fais...Ah non, ça y est , je vais encore trop vite ! Ce monde est si pressé , faudrait pas qu'il me contamine . 

Après tout , chaque chose en son temps....Je le dis souvent , c'est vrai ,mais tu m'accorderas que beaucoup de nos contemporainEs souffrent aux vraiment de pressions et rythmes effrennés, qui me semblent franchement inquiétants.

Tu vois que rien de cela ne risque en tout cas de m'affecter et je sais que c'est aussi le cas te concernant.

Je t'enverrai à nouveau bientôt une autre missive, 

En attendant , je te fais confiance pour sourire et vibrer ,
Embrasse bien ceux que tu aimes et reçois un abrazo de ton amie, 
                                                                                                                                Madalaine.