jeudi 18 octobre 2012

Hatshepsout, la Reine-Pharaon


Hatshepsout portant le némès, coiffe des pharaons.

Bonjour !
Aujourd'hui, je vais vous parler d'une femme qui a sans doute beaucoup apporté à l'Egypte antique. Il s'agit d'Hatshepsout, la Reine-Pharaon, qui régna sur l'Egypte de 1473 avant J.-C. à ( environ ) 1458 avant J.-C. au  même titre qu'un homme ce qui, à son époque, était totalement inhabituel. En effet, sur un peu plus de 3500 ans d'histoire égyptienne, on ne compte que 5 femmes-pharaons !! Cela m'intéresse, parce qu'à cette époque, une femme qui ose, une femme qui arrive à devenir pharaon, en plus très jeune, ça me fascine ! N'oubliez pas que je suis une fille... Et puis il y a beaucoup de mystères autour de son histoire car le pharaon qui lui a succédé a tout fait pour effacer les images de son règne. J'aime les mystères historique car quand on sait que d'une minute à l'autre on peut découvrir quelque chose de totalement nouveau, j'aime m'imaginer que, un jour, moi aussi je pourrait découvrir un secret de l'histoire...
Voici donc un résumé de la vie hors du commun d'Hatshepsout :

Hatshepsout est née vers 1494 avant J.-C., en l'an 2 du règne de son père, le pharaon Thoutmosis I. Sa mère est Ahmès, la grande épouse royale. Hatshepsout signifie '' Celle qui est à la tête des nobles dames ''.
En 1483 avant J.-C., quand Thoutmosis I meurt, c'est à son fils, Thoutmosis II que revient le trône. Hatshepsout est ensuite marié à Thoutmosis II bien que ce soit son demi-frère ( ils n'ont pas la même mère ) et que, tous les deux, il n'aient que onze ou douze ! A cette époque, les mariages entre frères et sœurs était monnaie courante ! Malgré leur très jeune âge, ils auront une fille, la princesse Neferourê.

Mais Thoutmosis II décède à peu près 3 ans après son couronnement et c'est le fils qu'il a eu avec une concubine, Isis, qui monte sur le trône : Thoutmosis III. Mais quand Thoutmosis III est sacré pharaon, en 1479 avant J.-C., il est en bas-âge et c'est Hatshepsout, sa plus proche parente ( Sa tante et sa belle-mère en même temps ! ), qui prend en main les affaires du royaume en prenant le titre de " régente ". Elle est alors âgée de quatorze ans. Mais environ 7 ans après le couronnement de Thoutmosis III, en 1473 avant J.-C., Hatshepsout s'auto-déclare pharaon ! Elle a, à ce moment, environ 20 ans et Thoutmosis III, quant à lui, est âgé d'une douzaine d'années. En se déclarant pharaon, Hatshepsout se voit attribuer la titulature royale complète. La titulature royale est un ensemble de noms porté par le pharaon. Ces noms ont des signification bien précise qui exprime le fait que le pharaon est un dieu sur la terre. La titulature d'Hatshepsout est composée, comme les autres, de 5 noms : Son nom de naissance, aussi dit nom des Fils de Rê ( dieu solaire ), un nom d'Horus, Ouseret-Kaou, " Celle dont les kas ( personnification de l'âme ) sont puissants ", un nom des deux maîtresses, Ouadjet-Renepout, " Celle dont les années sont prospères ", un nom d'Horus d'or, Netjeret-Khâou, " Celle dont les apparitions sont divines " et enfin un nom de Roi de Haute et Basse-Egypte, Maât-Ka-Rê, ce qui pourrait se traduire par " La déesse de la vérité est l'âme du dieu-soleil ". J'aime beaucoup la sonorité des noms égyptiens, c'est à la fois doux et dur.

Un des faits marquants du règne d'Hatshepsout est l'expédition au pays de Pount, qui regorge ( entre autre ) d'arbres à encens, indispensable au culte religieux égyptien ! L'expédition ramène une multitude de "trésors" : de l'électrum, un mélange d'argent et d'or, des résines rares tel que la myrrhe ou l'oliban, des bois précieux comme l'ébène, de l'ivoire, des animaux sauvages ( léopard, girafes, etc) et surtout les fameux arbres à encens, rempotés dans des grands paniers pour le voyage.

Et enfin,voici venir dans la partie " Architecture ", le fameux, le célèbre temple de Deir el-Bahari !!
Il comprend : un sanctuaire dédié à Amon ( dieu des dieux ) et à Hatshepsout, un autre pour Anubis ( dieu des morts ), un pour Hathor ( déesse de la fête ), une cour à ciel ouvert pour le dieu solaire, une chapelle dédié à Thoutmosis I et une chapelle pour Hatshepsout elle-même.

Si Hatshepsout à, pendant très longtemps, sombré dans l'oubli, c'est parce que Thoutmosis III a martelé les cartouches où figurait le nom et/ou l'image de la reine et mis à la place du nom d'Hatshepsout le sien ou celui de son père.

Et voila ! Fin de ce voyage en Egypte ancienne, j'espère que cela vous a plu !!!



 Petite généalogie d'Hatshepsout ( + : mariage; = : filiation ) :

                                             Concubine + Thoutmosis I + Ahmès
                                                              =                       =
                          Concubine Isis  +   Thoutmosis II  +  Hatshepsout
                                                  =                          =
                                       Thoutmosis III              Neferourê




                                                       Le temple de Deir el-Bahari :




5 commentaires:

  1. Très bon article Zoé, digne d’une future archéologue ;)
    Ca me rappelle mes cours! ;)

    Et oui le règne d’Hatshepsout fut exceptionnel… C’est l’un de mes préférés, après Akhenaton.

    Déjà parce que c’est une femme, mais également parce que la production artistique sous son règne fut prolifique.

    L’expédition au pays de Pount reste un des grands chefs d’œuvre de son règne, qui fut valorisé par de nombreux reliefs architecturaux. Le pays de Pount (« pays de Dieu ») est situé sur les côtes de Somalie.

    Il n’a pas été facile pour Hatshepsout de se faire accepter en tant que pharaon. Elle a revêtu progressivement les attributs royaux – typiquement masculins – dont la fameuse barbe postiche. Les statues et reliefs sculptés montrent toujours une légitimation de la reine par le dieu Amon. Dans l’évolution de son iconographie, on voit ses attributs féminins (poitrine, etc.) disparaître pour laisser place à une image masculine et virile. Mais certains traits restent assez féminins.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Zoé !

    L'Egypte, pour moi ça remonte à l'époque du collège. Ca fait loin ! (j'ai 32 ans, enfin le 1er novembre)

    J'ai beaucoup aimé étudier l'Egypte, les Dieux à ton âge. Sûrement parce que ma professeur savait bien raconter les histoires ;-)


    Je ne me souviens pas du tout que l'on ait parlé de Hatshepsout (dis donc, c'est super dur à dire, ce nom ! J'ai même du copier-coller tellement c'est inhabituel comme assemblage de lettres :-)


    Comment en es-tu arrivé à lire sur ces personnages historiques ? Est-ce le fruit de découvertes sur internet, et en recoupant des informations, ou bien est-ce suite à des lectures trouvées en médiathèque ou livre fournis par Magda ?


    Je suis toujours positivement épatée par cette capacité naturelle à s'intéresser et à présenter que les jeunes ont, qui plus est ceux non-scolarisés. Oui, je sais, je ne suis pas si "vieille que ça, mais voilà je dis bravo, parce que j'ai lu un autre de tes textes sur l'époque romaine, et il y a pleins de choses que je ne connaissais pas. je suis même quasi sûre de ne les avoir jamais apprises à l'école.


    Je n'ai jamais été une grande fan de la phase guerres et tout le tralala que comporte l'Histoire, mais j'ai toujours aimé le côté contes, légendes, mythologies... Je crois que c'est ce qui m'a plu dans ton texte d'aujourd'hui.


    J'ai pu voyager un peu. Et ton résumé généalogique m'a bien aidé à me re-situer dans ces liens familiaux quand même bien compliqués pour un oeil des années 2000 après JC . La dernière fois que j'ai lu un truc super compliqué comme cela, c'était lorsque j'ai lu sur les aborigènes d'Australie : ils ont des noms à rallonge et se repère comme ça pour éviter certains mélanges. il y a visiblement des règles très strictes.


    Je n'arrive plus à me souvenir de cette femme française qui a vécu avec eux et a écrit sur le sujet, mais sur l'Australie, en fouillant sur ce site, il y a pleins de choses à lire. Là, je te mets un lien qui mène à l'actualité aborigènes sur ce site : http://www.australia-australie.com/article/aborigenes .


    J'avais aimé regarder l'art aborigène aussi, parfois proche de la trace en peinture libre, et puis écouter les didgeridoo ;-)


    Ah, ça y est, j'ai trouvé (merci le moteur de recherche) c'est une anthropologue qui s'appelle Barbara Glowczewski. Tu as peut-être entendu parler d'elle au Musée du Quai Branly à Paris...


    Bon, l'Egypte, l'Australie, cela n'a pas grand-chose à voir, mais eux aussi ont un système généalogique un peu compliqué, voilà ! lol

    RépondreSupprimer
  3. Aurore> Merci de ton enthousiasme !!! :D Hatshepsout a même inventée une légende comme quoi elle était la fille d'Amon et que c'est ce dernier qui l'aurait placée sur le trône. J'ai remarqué en cherchant une bonne photo de statue ou de peinture représentant Hatshepsout que très souvent elle était représentée en homme. C'est pour ça que j'aime beaucoup la photo que j'ai trouvée : Hatshepsout est féminine mais en même temps elle porte la coiffe des pharaons. Encore merci et à bientôt !!!!

    Seve> Bonjour !! Moi aussi j'aime beaucoup la mythologie égyptienne !!
    Je ne sais plus vraiment comment j'ai découvert Hatshepsout,mais je m'y suis réellement intéressée quand j'ai décidé d'écrire une histoire qui se passerait en Egypte ancienne. Quand je me suis demandé quel pharaon choisir,je me suis souvenue d'Hatshepsout et en cherchant je suis tombée sur ce site :
    http://www.egyptos.net/egyptos/histoire/les-periodes-et-dynasties-egyptiennes.php
    Il est super !!
    Merci pour le lien je l'ai mis dans mes favoris !!
    A bientôt !!!
    P.S. "Glowczewski" non plus c'est pas très simple à prononcer !! ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup lire tes articles ,surtout quand tu y mets une touche plus personnelle , c'est encore plus intéressant ! ;-) Jeune fille du Temps , tu sembles avoir raison de prendre ton temps ! :-D

    RépondreSupprimer
  5. Madalen> MMMeeerrrcccciii !!!! "Chaque chose en son temps " !!! ;)

    RépondreSupprimer

Bonjour ,Merci de commenter , modérez vos propres propos , après tout ici c'est un blogs d'auto-didactes et d'auto-apprenants etc...bref courtoisie et auto-discipline y sont appréciées :-)