vendredi 12 novembre 2010

D'une simple boite ...les écrits se disent .




Il y a en haut dans une pièce pleine de livres, pleine de jeux , pleine de matériels dits éducatifs et autres ,une boite .
Ce fut une boite à chaussures.

un jour je racontai à Petite Fille du Temps , l'histoire géniale des textes libres , trouvée par Célestin ,qui laissa ainsi inventer librement des textes à ses élèves...

Pour ma part ,quand j'étais dans une classe avec des enfants il y avait parfois des éruptions de boites qu'en mon fort intérieur je trouvais jubilatoire...

Mais revenons à ici et maintenant . :-)

Petite Fille du Temps aima l'histoire et s'enthousiasma vite à l'idée de créer une boite à textes libres dans laquelle nous pourrions :

-Glisser des textes inventés ou recopiés car aimés.
-Se les lire ou les faire lire .
-Ces textes là ne donneront pas lieu à correction orthographique.
-Ces textes là peuvent traiter de tout et n'importe quoi !

Nous trouvâmes donc une boite ,Petite Fille du Temps y tailla une fente assez large pour y glisser des feuilles, et la décora.

Je lui donnai un titre et l'accrochai.
depuis régulièrement,nous l'ouvrons tous 3 , et nous lisons et nous faisons lire par l'un de nous nos textes qui y ont séjournés.

C'est fou ce que cette boite toute simple peut faire jaillir d'écrits divers et variés et uniquement dans le plaisir et dans l'urgence d'écrire !

La boite aux textes libres...

Rien d'autre à dire...

Juste le plaisir du partage de 3 textes seulement , en accord avec les 3 auteurs ...


De Petite Fille du Temps :

"texte scientifique :
"-Bonjour ,
Je vais vous présenter un nouveau fruit comestible :
Appolomitinius Vulgaris.
Ce fruit est très étonnant car il est non seulement comestible
mais également utile pour l'arbre qui le porte."
"-Un fruit design ,vous voulez dire ?"
"-Exactement chère Madame ,
L'Appolomi(le nom familier d' Appolomitinius Vulgaris)
est d'un noir de jais,avec des taches rouges ,
cerclées de blanc faisant croire aux oiseaux
qu'il est toxique alors qu'il a un goût de poire
et d'orange.
En plus ,il ne pousse que sur les branches assez grosses pour le porter."
"-Vous fabulez ,M.Lanoisette."
"-Mais pas du tout ,Mme Lacôtelette-porninet .
Voici un fruit d'Appilomi.
C'est la fin de la conférence .
Au revoir Mesdames et messieurs!"


Texte du Papa et Amouroux-mari :

"Fabuleux Fabliau d'un affable ami ,
Fabulant d'inénarrables histoires glanées,
Faussement comestibles mais parfois jolies,
Falsification de vers au design soigné.

Il en est ainsi de la Poésie,
Fabriquée, métrée, calée et polie d'idées."


Mon texte :

"Là-bas dans le
Pré,
L'été les criquets,
on peut se coucher
pour les regarder,
c'est drôle j'entends,
Elle rit ,de les voir
sauter.

Là-bas ,dans le
Pré,
L'automne,toutes les
feuilles soudain sont
tombées.
Lève le nez.
Encore lève.
Ne voit plus que le dessin
des branches entrelacées."


Si ça vous dit ,je vous souhaite bonne boite ,bons écrits ,bons partages !

lundi 8 novembre 2010

Les films rêvés ,les sans z'école et le cinéaste .


"Et me voici un matin clair ,
Par la fenêtre un arbre aux branches
découpées sur le ciel bleu aux lumières
mouvantes et émouvantes ,
avec mon coeur qui balance comme
les branches de l'arbre beau,
avec mon âme qui rêve si vite
qu'elle se cogne un peu
comme un oiseau affamé en hiver,
mes idées volent ,vite les poser,
voilà ,apaisée je raconterai
..."

C'est l'histoire d'un dimanche qui commence
avec l'idée d'aller à Quai des images
participer à un atelier cinéma avec l'UFFEJ
Bretagne ,of course.
Petite Fille du Temps tous les 15 jours
profite avec allégresse de ces ateliers ;Ils sont
réservés aux enfants...

Mais ,ô joie !Cette fois-ci nous pouvions tous y aller .

Ignorants tout d'Eric Pauwels et de son travail ,un
peu en retard évidemment , nous avons démarré l'atelier en chuchotant ,
heureux de ces objets disposés ,de ces gens bien présents inconnus
mais chaleureux ,de cette poésie qui flottait...

PetiteFille duTemps a choisi de créer seule.

Mon amouroux-mari et moi ensemble.

Un papa et son fils ensemble.

Deux gars ensemble.

4 films .Très différents ,tous ...tous chouettes !
Singuliers,certains très délicats , d'autres drôles, des univers ...

Petite Fille du Temps n'a pas vu passer le Temps...!

Rien d'étonnant ,pas vrai ?

Elle a réalisé le court -métrage le plus long du groupe,à sa grande surprise :16 mn ...

J'ai bien ri de son étonnement !!!

Pourquoi compter le temps qui passe quand on a un imaginaire riche et foisonnant et que plus le temps s'enroule plus l'imaginaire se libère et s'exprime et ose ?

On a trouvé très beau et onirique son film ,nous ses parents...:-)

Mais éric Pauwels qui était arrivé pendant l'atelier ,lui a demandé ce qui l'avait inspirée pour ce court -métrage et ce qu'elle avait voulu dire à travers son film...

(Bon,là j'avoue,mon coeur de maman ne réfléchit plus et s'enfle d'un drôle de sentiment , quelque chose qui le gonfle comme une montgolfière face aux envols de ma fille ,face à ceux qui la reconnaissent ou plutôt la ressentent...)

C'était beau et touchant ces 4 petits films à voir , c'était beau et bon d'en réaliser un avec mon amouroux-mari, c'était une douceur comme une un début d'envie d'en faire d'autres...;-))

Nous avons eu la chance de partager le repas avec la très courageuse et intéressante directrice du cinéma ,l'animatrice UFFEJ de ce jour-là et le cinéaste ,sa compagne et leur fils .

Je n'ai pas pu m'empêcher d'échanger et d'évoquer le projet rêvé auquel je travaille actuellement ,ainsi (c'est lié ) que notre vie libre d'école ...

J'ai alors entendu avec stupéfaction, et n'en suis pas encore remise, ce cinéaste et Isabelle ,m'expliquer que c'était courageux , qu'être à la marge c'était là que ça avançait , que la création s'y était toujours située et que le monde changeait souvent de par ceux qui avaient osé vivre en marge ...

Dans l'absolu ,ils ont raison.

Dans mon cas particulier ,je suis méga_confuse !!

Mais encore plus motivée pour avancer , le nez vers la lune ,et les joues ensoleillées ,vers plus de liberté partagée...

Nous avons donc décidé de rester voir ce film..."Les films rêvés" d'éric Pauwels...

Une pure merveille...qui abolit le temps et l'espace...

Je vous le recommande qui que vous soyiez...Ainsi que les bibliothécaires qui réuniEs lui ont décerné ce prix :Le prix des bibliothèques au festival du cinéma du réel.

Vous le trouverez donc facilement en bibliothèque ,sinon, réclamez-le...:-)

C'est un film parfait pour apprendre en poésie ,en famille , avec les mythes fondateurs ,les bougies ,les collages, les boites à couleurs ,à trésors, des voyages , des histoires , des émotions douces et plus fortes ,c'est plus qu'un film ,ou c'est enfin un vrai film c'est vivant !

Entrer dans la cabane bleue du cinéaste et voir tous ses films rêvés ,et partagés ,c'est aussi entrer à nouveau dans notre cabane d'enfant et revoir ou voir enfin nos films secrets non réalisés ,nos histoires tant racontées et nos peintures dans un coin...


Cet ethnologue-cinéaste est un humble érudit .
C'est rare .
Ce fut une très belle rencontre.


C'est aussi avec de telles rencontres ,que notre vie libre d'école existe , se construit , PetiteFille du Temps se nourrit des mythes fondateurs de multiples civilisations avec passion, de poésies pas forcément pour enfants , de dessins sans cours ,non merci, et nous aussi on écrit ,on dessine , on lit ,on se partage tout ça ...

On a eu l'impression d'une rencontre d'âmes ,avec sa compagne dessinatrice itou , et je suis comme soulagée de me dire que notre vie pas pressée nous permettra de leur écrire et de les revoir...

rares moments d'une vie choisie...

Mais quelle chance nous avons...

"La lumière a changé dehors et se meut encore en douceur,
Les branches graciles restent tranquilles,
L'arbre est bien ,
enraciné dans la belle terre,
et je me sens prête à ouvrir grand les bras,
à écrire longues les phrases
des textes-arbres qui me font
tenir droite et sourire
à la caresse du soleil et de la lune.
"